Die Zauberflöte (La Flûte enchantée)

C’est peut-être l’opéra le plus connu de Mozart, mais qui recèle de petits secrets… Son dernier opéra, Mozart l’a doté d’une musique et écriture incroyable et fortement symbolique, comme un testament au travers de cette apologie de la sagesse, de la raison et de la nature, en clair de la franc-maçonnerie.

Le petit mot de l'Opéra :

Le dernier opéra de Mozart est un feu d’artifice en forme de conte initiatique. S’y côtoient le prince d’un pays lointain à la recherche d’une princesse légèrement suicidaire, un serpent géant et un oiseleur fanfaron, une Reine de la Nuit et un grand prêtre, moins ténébreux qu’il n’y paraît, imposant d’étranges rites de passage… De ce mélange improbable résulte une oeuvre féerique et dramatique qui peut, tour à tour, être entendue comme une merveilleuse histoire pour enfants ou comme la plus profonde méditation sur la vie et la mort. Vingt ans après une première mise en scène donnée au Festival d’Aix‑en-Provence, cette production a marqué les retrouvailles de Robert Carsen avec l’opéra de Mozart. Il pose sur l’œuvre un regard nouveau et nous livre une Flûte enchantée épurée, élégante et incarnée : un joyau sombre où les apparences se révèlent souvent trompeuses…

 

  • agathe.petex@edu.escpeurope.eu

Je participe !

Opéra Bastille Place de la Bastille, 75012 Paris

" Grâce à la puissance de la musique, nous cheminerons, joyeux, à travers la sombre nuit de la mort." Acte II, scène 28

Iitzlv0qornhopf7quwk
×