Carmen

Ton BDA termine l’année en beauté avec un dernier opéra, et pas des moindres, puisqu’il s’agit de Carmen, le plus connu au monde. Et pourtant, cette création de Bizet pour l’Opéra-Comique était loin de faire l’unanimité à sa sortie, si bien que le compositeur est mort avant d’avoir connu le succès que son œuvre méritait. Quel scandale de faire mourir sur scène une vulgaire cigarière dépravée portée au rang d’héroïne ! Et pourtant, on aurait tort de considérer Carmen comme une simple prostituée, elle est la femme moderne, libre et insoumise dotée d’un caractère bien trempé : finalement l’oiseau rebelle que nul ne peut apprivoiser, ce n’est pas l’amour, mais bien elle !

Le petit mot de l’Opéra :

« Dès les premières phrases prononcées par Carmen, qui marquent l’une des plus grandes entrées de l’histoire de l’opéra, tout est dit : « L ’amour est un oiseau rebelle que nul ne peut apprivoiser. » Dans un sulfureux déhanchement aux accents andalous, la belle cigarière jette son dévolu sur un soldat : Don José. Le destin fera le reste. Immédiatement considéré comme un chef-d’œuvre dans toute l’Europe, Carmen mettra longtemps à s’imposer à Paris où sa création en 1875 connaît un accueil contrasté. Composé sur un livret de Meilhac et Halévy qui prend ses racines chez Prosper Mérimée, l’opéra abolit la frontière entre tragique et comique avec une modernité qui, à l’époque, fait scandale. Peut-on tuer l’être aimé par amour ? La beauté rougeoyante de la musique de Bizet où s’enchaînent les airs inoubliables en fera pourtant, d’année en année, l’ouvrage lyrique le plus joué au monde. »

Carmen

  • agathe.petex@edu.escpeurope.eu

Je prends ma place !

Opéra Bastille Place de la Bastille, 75012 Paris

×